Vous êtes ici

 

juillet 2017

Pour un contrôle de l'exploitation commerciale de l'espace public à Bruxelles

L'espace public sur le territoire de la Ville de Bruxelles est exploité notamment par des commerçants sur les marchés publics ou, encore, par des établissements, notamment des restaurants et cafés, qui déploient terrasses, chevalets, étalages... sur la voirie. Comment mieux gérer les autorisations et contrôler cette occupation ?

C'est la solution française GEODP (Gestion informatique et optimisation de l'espace public avec ses différents modules comme le module Voirie qui est maintenant utilisée pour répondre aux besoins de la Ville (direction Commerce-Emploi du département des Affaires économiques). Le module Placier y était déjà en usage.

Il s'agit ainsi de permettre au service de disposer de toutes les informations dans une base de données qui, précédemment, n'existaient que sous forme de dossiers papier, d'ainsi mieux opérer des contrôles et de nourrir et actualiser des bases de données.

Un tel projet permet d'améliorer la qualité des données, de diminuer certaines charges de travail (constitution de dossiers), de rendre les informations plus aisément accessibles, de faciliter le renouvellement et la facturation des autorisations (et leur perception !) ainsi que les contrôles. Cette solution a été mise en œuvre par GIAL en lien avec la société ITLR. Elle est pleinement fonctionnelle depuis juin 2017.

 

Bruxelles. Mieux gérer les milieux d'accueil

Imaginez la Ville de Bruxelles avec ses 24 milieux d'accueil francophones pour environ 1200 places et davantage d'enfants. Comment gérer au mieux et au plus juste les demandes d'inscription et la facturation ?

La Ville de Bruxelles gérait déjà les demandes d'inscription de manière centralisée grâce au logiciel BB Bookings développé par GIAL, et la facturation grâce à un autre logiciel baptisé Gestion 4.1 et également développé sur mesure par la Ville elle-même.

Néanmoins, il est apparu plus utile d'acquérir une solution intégrée permettant de gérer à la fois les demandes d'inscription (tenant compte par exemple compte des préférences de milieux d'accueil et du calendrier de présence souhaité), la facturation mensuelle (en prenant en compte les présences, les absences justifiées ou non) et le recouvrement des montants facturés, la gestion des courriers aux parents.

Les exigences étaient grandes puisque la situation n'est pas simple avec un parc important de milieux d'accueil (aux jours et périodes de fermeture différents) subdivisés en sections... dont le nombre et les limites d'âge peuvent varier d'un milieu à l'autre.

Bambino

Après procédure négociée, le logiciel de gestion de crèche Bambino créé par la société wallonne DDI a été sélectionné, testé et est pleinement opérationnel depuis février 2017. Cette solution est aujourd'hui utilisée à partir de 64 postes clients et pourra bien sûr être étendue pour suivre l'accroissement du parc de milieux d'accueil compte tenu de l'évolution démographique sur le territoire de la Ville de Bruxelles (la création de 4 nouveaux milieux d'accueil est prévue d'ici 2020).

Parmi les points forts de Bambino figurent l'encodage unique des données de l'enfant et l'encodage rapide de toutes les informations ou des présences, des facilités pour générer les factures, les rapports justificatifs à destination de l’ONE (Office de la Naissance et de l'Enfance). Bien entendu, la solution permet aussi la production de statistiques.