Vous êtes ici

 

juin 2017

E-guichet. Phase II à la Ville de Bruxelles

En 2016, un e-guichet était mis en place pour permettre d'obtenir 5 documents administratifs dans le domaine Population - Etat civil. Au cours de la deuxième phase de ce projet,  l'accès à 16 autres documents a été facilité.

L'initiative avait été appréciée puisqu'en 2016 près de 65% du total des documents administratifs proposés via l'e-guichet ont été commandés par ce biais. Ce projet accompagné par GIAL permet d'une part de favoriser le téléservice aux détenteurs d'une carte d'identité ou de séjour électronique et, d'autre part, de diminuer la pression sur les guichets traditionnels.

Au total 21 documents

A ces 5 premiers documents (composition de ménage, certificat de nationalité belge, certificat de résidence, certificat de résidence avec historique et certificat de vie) se sont ajoutés les extraits des registres de la population, les certificats de résidence en vue de contracter mariage, de sépulture et/ou de rites, de cohabitation légale, du registre des électeurs, les actes de naissance, de décès, de mariage, de divorce, de nationalité, de reconnaissance, d’adoption, les changements de prénom ou de nom, les jugements relatifs à la filiation et les extraits de casier judiciaire.

Certains de ces nouveaux documents demandant une vérification "physique" de la part du guichetier. L'automatisation du traitement permet de réduire les délais et le document peut être proposé à l'envoi soit par voie informatique soit par voie postale.

Plus de bornes

Dans la mesure où les citoyens n'ont pas nécessairement accès à des terminaux informatiques, des bornes ou PC adaptés ont été installée. Ces points d'accès sont maintenant 16 à être à disposition au Centre administratif, dans les bureaux de liaison de Laeken, Neder-over-Heembeek et Louise, ou de lieux comme des bibliothèques, Maisons de quartier, le CPAS ou encore le Foyer laekenois. Il est également possible de se connecter à l'e-guichet via les EPN (espaces publics numériques) de la Centrale de l'Emploi ou de Bravvo.

 

Des iPads dans les écoles de la Ville de Bruxelles

GIAL accompagne le projet d'utilisation pédagogique d'iPads dans les écoles de la Ville de Bruxelles. Le recours à de telles tablettes peut... faire école !

Ces tablettes permettent des apprentissages différenciés et, également, de favoriser l'autonomie des élèves. 

Des applications en self service

Les élèves bruxellois ont accès à des dizaines d'applications sélectionnées par les gestionnaires dans les écoles ou par le chargé de projets informatiques du Centre de Pédagogie et de méthodologie appliquée (CeMPA). Ces apps permettent de faire des exercices, de réviser, de produire des contenus (par exemple des livres numériques, des murs virtuels)... et les élèves ont bien entendu accès aux ressources de l'Internet.

Utilisation pédagogique des iPads à l'Athénée communal des Pagodes à Laeken (Ville de Bruxelles)

Avec l'application Reflector, le contenu d'une tablette, qu'il s'agisse de celle de l'enseignant ou d'un élève, peut être partagé sur un tableau blanc interactif (TBI). 

Les élèves peuvent également accéder à la suite Office365 de Microsoft. Il en va de même pour leurs enseignants qui peuvent aussi utiliser aussi Classrom (Classoroom favorise l'information des parents par exemple en donnant accès aux bulletins, en informant d'absences, de modifications d'horaires), Forms ou Sharepoint.

Les apps sélectionnées sont placées par GIAL dans un "Self service" à la demande, une plateforme de téléchargement similaire à l’App Store mais propre à l’Instruction publique de la Ville de Bruxelles
L’installation des apps sur les iPad se fait manuellement à partir de ce self service. Par contre, leur mise à jour est automatique parce qu’elle est effectuée à distance via le Mobile Device Management (gestion des appareils mobiles) Casper. Elle ne nécessite donc aucune manœuvre des enseignants ou étudiants. Quant à la mise à jour du système d’exploitation (iOS), elle reste manuelle.

GIAL veille également à ce que l'accès via wifi soit garanti dans tous les établissements scolaires.